avancé


avancé

avance [ avɑ̃s ] n. f.
• 1473; fin XIVe « fait d'avancer; avantage, profit »; de avancer
1Vx Saillie, avancée (1o).
2(fin XVIe) Mod. Action d'avancer. L'avance d'une armée. avancée. Accroître, ralentir son avance. 2. marche, progression. « les péripéties et les arrêts de l'avance allemande en Russie » (Duhamel).
Techn. Déplacement de l'outil d'une machine-outil vers la partie à travailler.
3(1694) Espace qu'on a parcouru avant qqn, distance qui en sépare. Accentuer, perdre, garder son avance. « ayant pris de l'avance sur le reste de la troupe » (A. Gide). Le premier coureur a cent mètres d'avance sur le second.
(Dans le temps) Anticipation sur un moment prévu. Une avance d'un quart d'heure sur l'horaire. Avoir une heure d'avance. Prendre de l'avance dans son travail. Technol. Avance à l'allumage : anticipation du déclenchement de l'allumage dans un moteur à explosion. Fig. et fam. Il a de l'avance à l'allumage : il comprend vite, il se décide rapidement.
Région. (Belgique) Il n'y a pas d'avance à (faire qqch.) :cela n'avance à rien de.
Iron. La belle avance ! vous êtes bien avancé, à quoi cela sert-il ? ⇒ avantage.
4Loc. adv. À L'AVANCE : avant le moment fixé pour l'exécution (d'une opération, d'une combinaison). Tout a été préparé à l'avance (cf. Au préalable). Repli sur des positions préparées à l'avance. Prêt une heure à l'avance. 1. avant.
♢ D'AVANCE :avant le temps, avant un moment quelconque. Payer d'avance. Merci d'avance. « On sait d'avance ce qu'on va se dire » (Musset).
♢ EN AVANCE : avant le temps fixé, l'horaire prévu (en attribut). Il est en avance, en avance d'une heure (opposé à en retard). « Très en avance, mais non pas très impatient » (Romains). Être, arriver, partir en avance, en avance sur l'horaire. Avancé dans son développement. Certaines régions sont en avance sur les autres. Il est en avance pour son âge. précoce. Il a des idées très en avance pour son époque. avancé, évolué.
Littér. PAR AVANCE : à l'avance; d'avance. « Prédestiné signifie destiné par avance au bonheur ou au malheur » (Balzac).
5(1478) Une avance : somme versée par anticipation. Faire une avance à un employé. Demander une avance. Faire à qqn une avance de deux mille francs. Faire une avance sur salaire. Avance sur commande. acompte, arrhes, provision. Crédit, prêt à court terme. Avance bancaire. crédit, 2. découvert, escompte, facilité (de caisse), 2. prêt. Avance sur créance : prêt garanti par le gage d'une créance. Avance sur marchandises : prêt garanti par un stock de marchandises. ⇒ gage, warrant. Avance sur recette pour la réalisation d'un film. nantissement.
Au plur. Fonds investis dans une entreprise. Récupérer ses avances. fonds, investissement, mise.
6(1662) Plur. AVANCES : premières démarches auprès d'une personne pour nouer ou renouer des relations avec elle. ⇒ approche, démarche, ouverture, rapprochement. Spécialt (dans le domaine amoureux) Il lui a fait des avances (fam. draguer) . Répondre aux avances de qqn. « Nos communes avances raccourcirent de moitié la route que l'orgueil de chacun de nous avait à faire » (Radiguet).
⊗ CONTR. Creux, renfoncement. Recul, repli , 1. retraite. Arrêt. Retard.

avance nom féminin Action d'avancer, de progresser : L'avance d'une armée. Action d'avancer une somme à quelqu'un, de la lui prêter ; cette somme : Demander une avance sur son salaire. Distance ou durée qui sépare de quelqu'un ou de quelque chose que l'on précède ; anticipation sur un moment fixé au préalable ; intervalle de temps qui sépare l'heure indiquée par une montre de l'heure réelle moins tardive : Cheval qui arrive avec une longueur d'avance. Ma montre a cinq minutes d'avance. Avantage acquis antérieurement et qui permet de dépasser les autres ; somme de travail déjà accompli et qui sert par la suite : Élève qui a de l'avance sur ses camarades. Comptabilité Paiement par anticipation (le plus souvent partiel) à des entrepreneurs de travaux ou à des constructeurs de matériels, et qui est porté au débit du fournisseur. Mécanique Déplacement relatif d'un outil et de la pièce qu'il usine, qui fait progresser la ligne suivant laquelle s'exerce l'effort de coupe. Physique Déphasage positif d'une grandeur sinusoïdale par rapport à une autre grandeur sinusoïdale de même fréquence. ● avance (difficultés) nom féminin Emploi À l'avance, d'avance, en avance, par avance sont également corrects. Remarque À l'avance, autrefois critiqué, est aujourd'hui admis. Recommandation Éviter d'employer à l'avance, d'avance, enavance, paravance avec un verbe impliquant une anticipation de l'avenir, comme avertir, prévoir, prévenir, prédire, pressentir, etc. Ces emplois font pléonasme. En revanche, on peut dire : prévenir quelqu'un longtemps (bien, peu, etc.) à l'avance. Registre La belle avance ! = vous êtes bien avancé ! Cette expression ironique n'est employée que dans la langue soutenue. ● avance (expressions) nom féminin À l'avance, d'avance, par avance, par anticipation, avant l'événement, avant le temps fixé ou prévu. En avance, avant l'heure, la date, etc., prévue : Arriver en avance à un rendez-vous. En avance (sur les autres), avant le moment considéré comme normal dans un cursus, un développement, etc. : Élève en avance de deux ans sur ses camarades. En avance sur son temps, son époque, qui devance son temps, son époque par son modernisme. Il n'y a pas d'avance, en Belgique, cela ne sert à rien. Avance à l'allumage, temps dont l'éclatement de l'étincelle à la bougie précède l'arrivée du piston à son point mort haut en fin de compression ; dispositif permettant le réglage de ce temps. Avance en compte, forme de crédit permettant au client d'une banque de rendre son compte débiteur dans la limite d'une autorisation, pendant un certain délai. Avance sur recettes, aide financière attribuée à la production de films par le Centre national de la cinématographie. Avance d'hoirie, synonyme de avancement d'hoirie. Avances de trésorerie, avances faites au Trésor par la Banque de France et consenties en contrepartie de son privilège d'émission. Comptes d'avances, comptes spéciaux du Trésor qui enregistrent les avances que le ministre des Finances est autorisé à consentir aux établissements publics et aux collectivités locales. Décrets d'avances, décrets permettant au gouvernement d'ouvrir des crédits supplémentaires sans autorisation parlementaire préalable. ● avance (synonymes) nom féminin Action d' avancer , de progresser
Synonymes :
Contraires :
Distance ou durée qui sépare de quelqu'un ou de quelque chose...
Contraires :
Avantage acquis antérieurement et qui permet de dépasser les autres ;...
Contraires :
Droit. Avance d'hoirie
Synonymes :

n. f.
d1./d Progression. Il faut freiner l'avance de ces troupes.
d2./d Espace parcouru avant qqn. Le premier avait deux longueurs d'avance.
d3./d Temps gagné (sur qqn, qqch). Avoir deux jours d'avance. Ant. retard.
|| (Belgique) Il n'y a pas d'avance à ou de (+inf.): il est inutile de. Il n'y a pas d'avance à laver les fenêtres, il va pleuvoir.
|| TECH Avance à l'allumage: dispositif permettant de régler l'instant de l'allumage, dans un moteur à explosion.
|| Loc. adv. à l'avance, d'avance, par avance: de façon anticipée, avant le moment fixé. Se réjouir d'avance.
|| Loc. adv. En avance: avant le moment prévu.
d4./d Somme d'argent donnée ou reçue à titre d'acompte. Solliciter une avance sur son salaire.
|| FIN Avance en compte courant: crédit ou découvert accordé sur un compte bancaire courant.
|| (Plur.) Somme investie dans un capital. Récupérer ses avances.
d5./d (Toujours au Plur.) Premières démarches, premières offres pour nouer ou renouer les relations. Répondre aux avances de qqn.

⇒AVANCE, subst. fém.
I.— Action d'avancer ou son résultat; le fait d'être en avant de quelqu'un ou de quelque chose.
A.— Action d'avancer, d'aller en avant, de progresser sur le terrain; résultat de cette action :
1. La Dépêche, mal renseignée sur les positions véritables des Allemands, ayant l'air de croire à une avance que l'armée de Châlons n'avait plus, exigeait la marche en avant, malgré tout, avec une fièvre de passion extraordinaire.
ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 119.
2. Emploi des réserves, non pas contre des centres de résistance qui exigent des sacrifices inutiles, mais sur les points où l'attaque progresse et où son avance peut être facilitée.
FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 6.
Vx, rare. Allez à l'avance de qqn. Aller au devant de quelqu'un, aller à sa rencontre :
3. Une foule enivrée l'attendait bien sur le port [le Messie], mais le Vizir que le Sultan avait envoyé à son avance, l'accueillit par un grand soufflet.
J. et J. THARAUD, La Jument errante, 1933, p. 60.
Au fig., au plur. Avances. Premières démarches en vue de nouer ou renouer des relations :
4. Héritier de sa vaste clientèle, le jeune homme repoussa toujours les avances de César, et ne cessa, dans les assemblées, dans les fêtes religieuses, d'animer ses compatriotes contre les Romains.
MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 247.
Absol. (souvent avec une coloration péj.). Faire des avances. Avoir recours à des approches, à des manœuvres par lesquelles on cherche à séduire :
5. Les hommes de la sorte ont un défaut et un ridicule. Au fond, ils aiment les femmes, mais ils ne le leur disent jamais. Ils voudraient que les femmes leur sautassent au cou, leur fissent des avances. Ils consentent à être aimés d'elles.
RENAN, Drames philosophiques, L'Eau de jouvence, 1888, V, 1, p. 502.
Rem. Plus rarement au sing. :
6. ... en ne faisant rien, en ne disant rien, elle [Charlotte] avait l'air d'accepter son avance, de devenir sa complice, de répondre « oui » à cette pression de main.
MAUPASSANT, Mont-Oriol, 1887, p. 196.
B.— Fait de précéder quelqu'un ou quelque chose; distance qu'on a parcourue avant quelqu'un. Avoir, prendre de l'avance sur qqn, perdre son avance :
7. Il y a ici un chat qui, dans les décombres, attrape des souris dans l'herbe, de petits mulots. Il les griffe un peu, puis les laisse courir. La bête attrapée se sauve; il la rattrape, après l'avoir laissée aller; il lui laisse de l'avance, la souris se croit sauvée; en deux bonds, il est dessus; ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, sept. 1862, p. 1137.
8. ... comme Colosse avait pris de l'avance, son père le rejoignit à grands pas.
MAUPASSANT, Mont-Oriol, 1887, p. 59.
Prendre l'avance. Partir en avant, prendre les devants :
9. Le matin du départ de la forêt de Frosinone il avait suivi Carlini dans l'obscurité, avait entendu le serment qu'il avait fait, et, en homme de précaution, il avait pris l'avance.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 445.
1. P. anal. Fait de précéder quelqu'un ou quelque chose dans le temps. Avoir (un certain temps) d'avance (sur qqn ou qqc., pour qqc.); avoir une avance de (indication de temps) sur qqn ou qqc. :
10. Il l'avertit ensuite que dès six heures le préfet avait fait partir un courrier pour Paris, lequel avait par conséquent une avance d'une heure et demie sur celui de Leuwen.
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 3, 1836, p. 133.
Loc. adv. À l'avance, d'avance, par avance. Par anticipation. Merci d'avance. En avance. Avant le temps fixé ou prévu :
11. Ce méthodique itinéraire tenait ainsi compte de tout, et Mr Fogg savait toujours s'il était en avance ou en retard.
VERNE, Le Tour du monde en 80 jours, 1873, p. 30.
Être en avance sur son temps. Le devancer par le modernisme, par le caractère d'avant-garde de ses idées.
2. Au fig. [Avec une idée de supériorité, d'avantage] :
12. Les Cointet prirent ainsi l'avance dans cette branche lucrative et calomnièrent David Séchard en l'accusant de libéralisme et d'athéisme.
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 21.
13. Selon que la mesure est moindre de ces apports dus à l'histoire naturelle, ou que celle-ci fournit elle-même plus d'hypothèses que de faits, là où ils seraient invoqués, l'histoire proprement dite, c'est-à-dire ici celle des croyances et des systèmes de l'homme, intervient dans une plus forte proportion. Il n'en saurait être autrement quand les questions d'origine et de finalité prennent l'avance sur la simple recherche de ce qui est.
RENOUVIER, Essais de crit. gén., 3e essai, 1864, p. 116.
14. Mais les services réguliers échoueraient la nuit. « C'est pour nous, avait répliqué Rivière, une question de vie ou de mort, puisque nous perdons, chaque nuit, l'avance gagnée, pendant le jour, sur les chemins de fer et les navires. »
SAINT-EXUPÉRY, Vol de nuit, 1931, p. 111.
Iron. La belle avance! La belle, c'est-à-dire l'inutile avantage; à quoi cela sert-il? :
15. — Marraine, vous vous plaignez de ne jamais voir un chat, dans votre trou... mais en voilà, du monde!
Elle ne comprit pas d'abord, étonnée.
— Où çà, du monde? ... Ah! oui, ces gens qui passent. La belle avance! On ne les connaît pas, on ne peut pas causer.
ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 34.
3. Emplois spéc.
a) ASTRON. ,,Correction qui doit être ajoutée à l'heure locale pour avoir l'angle horaire du soleil`` (LE CLÈRE 1960). Avance séculaire. Avance que les astres prennent dans leur mouvement au cours des siècles (d'apr. MULLER 1966).
b) AUTOMOB. Avance à l'allumage :
16. ... on réalise l'avance à l'allumage des moteurs à explosions, ..., pour tenir compte de la lenteur relative de la propagation, dans le mélange carburé, de l'inflammation produite en un point par la bougie.
P. DUMANOIS, Moteurs à combustion interne, 1924, p. 187.
Rem. Noter dans l'ex. suiv. l'emploi par antiphrase de la loc. une avance à l'allumage :
17. ... à l'époque ... on continuait de bat'le grain au fléau, quant on le foulait pas simp'ment sur l'aire... T'parles d'une avance à l'allumage, alors, comme routine!
M. STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p. 197.
c) BOURSE. Progression des titres dans leur cotation en bourse :
18. De nombreuses prises de bénéfice ont légèrement entamé la nouvelle avance des titres enregistrée aux premiers cours; ...
Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 7, col. 2.
II.— P. méton., dans certains emplois spéc. Ce qui s'avance dans l'espace par rapport à autre chose, ce qui est en avant de quelque chose; ce qui précède, ce qui devance quelque chose dans le temps.
A.— ARCHIT. Toute partie de bâtiment qui fait saillie et sort de l'alignement du reste du bâtiment (cf. JOSSIER 1881). Faire, former, abattre une avance :
19. Le fait est qu'au moment où, pendu à la corde, il [Fabrice] passa devant les fenêtres, par bonheur à quatre ou cinq pieds de distance à cause de l'avance du toit, elles étaient hérissées de baïonnettes.
STENDHAL, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 365.
P. ext. Tout ce qui fait saillie :
20. ... la chute fut si forte que je croyais le terme arrivé, mais un bassin assez profond me reçut. Je ne sais comment j'en sortis : il me semble que les dents, à défaut des mains, saisirent quelque avance de roche.
SENANCOUR, Obermann, t. 2, 1840, p. 241.
B.— Prêt ou versement anticipé d'une somme d'argent. Faire une avance à qqn, verser une somme à titre d'avance :
21. ... ce sera quelque chose comme soixante-quinze francs par mois. Peut-être désirez-vous une avance? dit le marchand de billets en revenant à son secrétaire et tirant sa caisse pleine d'écus.
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 437.
Faire l'avance (d'une somme). La verser en attendant qu'elle soit remboursée.
Spéc., BANQUE, FIN. ,,Prêt d'un montant déterminé remboursable dans un délai fixé et productif d'intérêt à un taux convenu`` (ROMEUF t. 1 1956).
Rem. Parmi les diverses opérations bancaires et boursières on distingue : les avances en compte; avances sur titres, sur marché, sur marchandises, sur caution, sur différé; avance de fonds pure et simple; avance forfaitaire; avance à découvert, sur lettre de voiture, sur polices d'assurances, sur lingots et monnaies; avances au Trésor.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. XIVe s. « avancement, avantage » (Troilus, Nouv. fr. du XIVe s., p. 304 ds GDF. : Et ay esperance que cest petit livre sera beaucoup plus eureux que nul autre ne pourroit estre, car il sera encore en la main de telle de qui seulement l'acointance mieulx vault que toute l'avance du monde ensemble); 2. 1478 « payement anticipé » (Lettres de Louis XI, éd. Von Vaësen et Chavary, VII, 158 d'apr. BARTZSCH, p. 110 : faire faire quelques avances par les grenetiers); 1587, 14 oct., « id. » (Ord. aux tres. des fin., A.B.-Pyr. ds GDF. Compl.); 1580 loc. adv. d'avance (MONTAIGNE, Essais, II, 37 ds Dict. hist. Ac. fr. : Si j'estoy de ceux à qui le monde peut devoir louange, je l'en quitteroy pour la moitié, et qu'il me la payast d'avance); cf. 1766 au plur. (TURGOT, Réflexions, § LIX, 2, 565 [Schelle] in HAUSER, Débuts du capitalisme, 311 ds QUEM. : tous les travaux, soit de la culture, soit de l'industrie, exigent des avances); 3. 1468 « fait d'aller de l'avant, action d'avancer » (CHASTELLAIN, Chron. III, 242, 24 d'apr. K. HEILEMANN, Der Wortschatz von G. Chastellain nach seiner Chronik, Leipzig, 1937, p. 33 : plus esperoit avance, plus alloit en recullon); d'où 1662 plur. fig. « ce qu'on fait pour parvenir à qqc. » (LA ROCHEF., II, 45 — Mém. ds CH.-L. LIVET, Lex. de la lang. de Molière, Paris, Imprimerie Nationale, t. 1, 1895, p. 175).
Déverbal de avancer.
STAT. — Fréq. abs. littér. :5 534. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 7 744, b) 7 787; XXe s. : a) 7 166, b) 8 444.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — Banque 1963. — BARB.-CAD. 1963. — BARR. 1967. — BAUDR. Chasses 1834. — BOUD.-FRABOT 1970. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — CAP. 1936. — CHABAT t. 1 1875. — CHESN. 1857. — DARM. Vie 1932, p. 62. — DUL. 1968. — Forest. 1946. — Num. 1969. — GRUSS 1952. — GUERBER 1967. — JOSSIER 1881. — KUHN 1931, p. 108. — LACR. 1963. — LAMB. 1970. — Lar. comm. 1930. — LAUZEL-MUSS. 1970. — LE CLÈRE 1960. — LEMEUNIER 1969. — MULLER 1966. — Pt vocab. technol. Actual terminol. 1972, t. 5, n° 8, p. 4. — PIERREH. 1926. — PIERREH. Suppl. 1926. — POIGNON 1967. — PRIVAT-FOC. 1870. — ROMEUF t. 1 1956. — SOÉ-DUP. 1906. — SUAVET 1963. — VINC. 1910. — WILL. 1831.

avance [avɑ̃s] n. f.
ÉTYM. Fin XIVe, « fait d'avancer; avantage, profit »; de avancer.
1 (1473). Vx. Ce qui est en avant, en saillie par rapport à autre chose. || Ce mur forme une avance sur la rue, sort de l'alignement. || Cette avance est frappée d'une servitude de reculement. Avancée, bec, pointe.
1 Son bon destin, par un très grand hasard,
Lui fit trouver une petite avance
Qu'avait un toit (…)
La Fontaine, Contes, II, 5.
2 (1468). Mod. Action d'avancer. a Vx. || Avance vers un lieu, déplacement, marche.
b Mod. || L'avance d'une armée. || Accroître, ralentir son avance. || Arrêter l'avance de l'ennemi. || La foudroyante avance des armées allemandes en 1940, des armées alliées en août 1944. Marche, progression.
2 C'est toujours à une surprise que les successives avances allemandes furent dues.
Gide, Journal, 10 mai 1918.
3 (…) les péripéties et les arrêts de l'avance allemande en Russie (…)
G. Duhamel, Cri des profondeurs, VIII, p. 137.
Vx. || Aller à l'avance de quelqu'un : aller au devant de quelqu'un.
Mod. Techn. Déplacement de l'outil d'une machine-outil vers la partie à travailler.
3 (1694). Espace qu'on a parcouru avant qqn, distance qui en sépare (dans quelques emplois). || Avoir, prendre de l'avance sur qqn. Gagner. || Accentuer, garder, perdre son avance. || Il augmente son avance à chaque tour de terrain ( Grignoter, II., 2.). || Le premier coureur a un kilomètre d'avance sur le second.
4 À peine séparés par une courte avance,
Les fuyards n'avaient plus qu'une faible espérance (…)
Lamartine, Jocelyn, III, 7.
4.1 (…) si l'on s'arrête — comme j'ai fait, seul, ayant pris de l'avance sur le reste de la troupe, perdu dans cette immensité.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 760.
(Dans le temps). Anticipation sur un moment prévu, sur un temps donné. || Une avance d'un quart d'heure sur l'horaire. || Avoir une heure d'avance sur ses concurrents.
(1904, in Rev. gén. des sc., no 1, p. 31). Techn. || Avance à l'allumage (dispositif qui déclenche l'allumage un peu avant le temps théorique). Fig. et fam. || Il a de l'avance à l'allumage : il va vite, il se décide rapidement.
4 Vx. Avantage.
5 Ils pourraient bien s'aimer, et je vois… — Franc abus.
Pour elle, passe encore, elle a deux ans de plus;
Et deux ans, dans son sexe, est une grande avance.
Mais pour lui, le jeu seul l'occupe tout, je pense (…)
Molière, Mélicerte, I, 4.
Iron. || La belle avance ! : à quoi cela avance-t-il ? Avantage.
Mod. Régional (Belgique). || Il n'y a pas d'avance à (faire qqch.), cela n'avance à rien de.
5 Loc. adv. À l'avance : avant le moment fixé pour l'exécution (d'une opération, d'une combinaison). || Tout a été préparé à l'avance. || Repli sur des positions préparées à l'avance. || Deux jours; une heure à l'avance.
D'avance : avant le temps, avant un moment quelconque. || Payer d'avance. || Merci d'avance.
En avance : avant le temps fixé, l'horaire prévu (en attribut). || Il est en avance, en avance d'une heure (opposé à en retard). || Être en avance sur son temps. || Être, arriver, partir en avance, en avance sur l'horaire.Fam. || Très en avance.
Par avance (littér.) : à l'avance; d'avance. || Éprouver, sentir, ressentir qqch. par avance.
6 Dites-moi, de grâce, à l'avance,
De quel air il vous plaît que ceci soit traité.
Molière, Amphitryon, II, 1.
7 Oui, je vais à Madame annoncer par avance
La part que vous prenez à sa convalescence (…)
Molière, Tartuffe, I, 5.
8 (…) J'ai cru vous devoir avertir par avance (…)
Racine, Bajazet, III, 8.
9 Du trouble de mon cœur jouissant par avance (…)
Racine, Bajazet, I, 3.
10 Je sens par avance l'horreur des jours qui viendront (…)
Mme de Sévigné, 938, 4 oct. 1684.
11 Hé ! quel expédient trouver ? Nous avons fait argent de tout; les revenus sont touchés d'avance.
J. F. Regnard, le Retour imprévu, 4.
12 J'épuise en quelque façon mon malheur d'avance; plus j'ai souffert à le prévoir, plus j'ai de facilité à l'oublier (…)
Rousseau, les Confessions, XI.
13 On sait d'avance ce qu'on va se dire; les âmes s'entendent, les lèvres se taisent.
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, III, 6.
14 Prédestiné signifie destiné par avance au bonheur ou au malheur.
Balzac, Physiologie du mariage, Pl., t. X, p. 639.
15 C'était une habitude parmi les autres, et comme un dessert prévu d'avance, après la monotonie du dîner.
Flaubert, Mme Bovary, I, 7.
15.1 La tzigane savait d'avance
Nos deux vies barrées par les nuits
Apollinaire, Alcools, p. 91.
16 Mais je trouvais toujours Bella au pied du vrai arbre ou au centre de la vraie écluse, en avance toujours sur l'heure (…)
Giraudoux, Bella, II.
17 Très en avance, mais non pas très impatient. Il se sentait capable d'attendre bien plus sans éprouver nulle trace d'ennui.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, p. 66.
18 (…) dans une France non préparée, non minée d'avance (…)
J. Romains, cité par A. Maurois, Études littéraires, t. II, p. 157.
19 J'étais maintenant résignée d'avance à tout.
A. Maurois, Climats, p. 226.
20 N'est-ce pas qu'il fallait qu'il y eût quelque chose de préétabli, d'harmonieusement réglé d'avance pour nous par ces puissantes influences qui régissent les destinées ?
Émile Henriot, le Diable à l'hôtel, XXXIX.
6 (1478). || Une avance : une somme (prêt ou emprunt) que l'on paye par anticipation. || Faire une avance, des avances (le plur. est moins courant, à cause du sens 7) à un employé. || Demander une avance sur salaire, sur traitement, sur pension. || Avance à titre de provision. || Verser telle somme à titre d'avance sur le règlement. || Une avance à valoir sur le règlement. Acompte, arrhes, provision. || Avance bancaire. Crédit, escompte, prêt. || Avance sur marchandises. Warrant. || Avance sur titres. || Rembourser une avance. || Avance du Trésor. || Faire à qqn une avance de 1 000 F. || Il lui a fait l'avance de son loyer.
21 Il affectait d'ailleurs de considérer cette aide pécuniaire comme une avance, à lui consentie par son fils, et qu'il rembourserait dès que possible.
Martin du Gard, les Thibault, VII, 20.
22 Joseph et Ferdinand (…) nous ont demandé tous les deux de leur consentir, sur cet argent de la tante Mathilde, une avance assez considérable.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, 1.
Spécialt. Au plur. || Avances : fonds investis dans une entreprise. || Faire des avances. || Récupérer ses avances. Fonds, investissement, mise.
23 (…) s'ils (les Tyriens) cessaient de faire les grandes avances qui sont nécessaires pour rendre leurs marchandises parfaites (…)
Fénelon, Télémaque, III.
Avance d'hoirie : somme consentie en avancement d'hoirie. Avancement.
24 Il dit qu'il retrouvera forcément son argent, mais il aurait besoin d'une avance (…) Il appelle ça une avance d'hoirie (…)
F. Mauriac, le Nœud de vipères, I, 8.
24.1 J'ajoutai (…) que par ailleurs, si je n'avais plus de rente à payer, l'avance d'hoirie devenait remboursable et que ma part de succession n'y suffirait pas.
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 292.
7 (1662). Plur. Avances : premières démarches auprès d'une personne pour nouer ou renouer des relations avec elle. Approche, démarche, ouverture. || Faire des avances amicales à qqn. || Répondre aux avances de qqn.Spécialt (dans le domaine amoureux). || Elle lui a fait des avances.Vx. || Faire les avances d'une amitié (cit. 28, ci-dessous), faire des avances pour… (cit. 30), envers qqn (cit. 29).
25 Ce n'est point un effet de la coutume, c'est une obligation de la nature, que les hommes fassent les avances pour gagner l'amitié d'une dame.
Pascal, Disc. sur les passions de l'amour, p. 135.
26 Il faut qu'à frais communs se fassent les avances (…)
Molière, le Misanthrope, III, 1.
27 Le monde n'est point dupe; et j'en vois qui sont faites
À pouvoir inspirer de tendres sentiments,
Qui chez elles pourtant ne fixent point d'amants;
Et de là nous pouvons tirer des conséquences,
Qu'on n'acquiert point leurs cœurs sans de grandes avances,
Qu'aucun pour nos beaux yeux n'est notre soupirant,
Et qu'il faut acheter tous les soins qu'on nous rend.
Molière, le Misanthrope, III, 4.
28 J'ai fait toutes les avances de cette amitié (…)
Mme de Sévigné, 119, 10 déc. 1670.
29 Jamais les Sacramentaires n'avaient fait de si grandes avances envers les Luthériens (…)
Bossuet, Hist. des Variations, 14.
30 Elle avait fait toutes les avances pour s'emparer de sa confiance
Antoine Hamilton, Mémoires du comte de Gramont, 9.
31 Comme la bonne Béatrix était une de ces personnes qui sont obligées d'offrir leurs faveurs, parce qu'on ne les leur demanderait pas, je ne fus nullement tenté de profiter de ses avances.
A. R. Lesage, Gil Blas, IV.
32 L'impératrice (Marie d'Aragon, femme d'Othon III) ayant fait des avances à un jeune comte italien qui les refusa par vertu (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, 45.
33 Qui est-ce qui peut penser que (la nature) ait prescrit indifféremment les mêmes avances aux uns et aux autres, et que le premier à former des désirs doive être aussi le premier à les témoigner ? (…)
Rousseau, Émile, V.
34 Une répugnance naturelle m'empêcha longtemps de répondre à ses avances.
Rousseau, les Confessions, VIII.
35 Soit qu'elle me trouvât trop jeune, soit qu'elle ne sût point faire les avances, soit qu'elle voulût sérieusement être sage, elle avait alors une sorte de réserve qui n'était pas repoussante, mais qui m'intimidait sans que je susse pourquoi.
Rousseau, les Confessions, II.
36 Son amour-propre ne se révolta pas un instant de ce que je ne répondais pas à tant d'avances, car l'orgueil sort du cœur le jour où l'amour y entre (…)
Th. Gauthier, Mlle de Maupin, VII.
37 Nos communes avances raccourcirent de moitié la route que l'orgueil de chacun de nous avait à faire.
R. Radiguet, le Diable au corps, p. 27.
37.1 (…) par manque de temps, je refusais beaucoup d'avances. J'oubliais ensuite, pour la même raison, mes refus. Mais ces avances m'avaient été faites par des gens dont la vie n'était pas pleine et qui, pour cette même raison, se souvenaient de mes refus.
Camus, la Chute, p. 93.
37.2 (…) dès qu'ils ont compris mon geste (…) alors ce sont des cris, des hurlements, des trépignements, de la part des femmes surtout, un délire d'étonnement et de joie que le voyageur blanc consente à tenir compte de leurs avances, y réponde avec cordialité.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 732.
REM. Cet emploi connote de nos jours l'affectivité ou l'érotisme; il ne s'emploierait guère que par allusion plaisante ou stylistiquement dans le domaine des relations intellectuelles, d'affaires, etc. (→ ci-dessus, cit. 29).
On trouve aussi dans la langue classique un emploi analogue au singulier :
38 Je n'aime point qu'on me fasse d'avance (…)
La Fontaine, Contes, « La courtisane amoureuse ».
CONTR. Creux, renfoncement. — Recul, repli, retraite. — Arrêt. — Retard.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • avance — [ avɑ̃s ] n. f. • 1473; fin XIVe « fait d avancer; avantage, profit »; de avancer 1 ♦ Vx Saillie, avancée (1o). 2 ♦ (fin XVIe) Mod. Action d avancer. L avance d une armée. ⇒ avancée. Accroître, ralentir son avance. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • avancé — avancé, ée (a van sé, sée) part. passé. 1°   Placé en avant. Poste avancé. Alors que le roi passe, il gagne le devant... . •   Même aux plus avancés demandant le pourquoi, RÉGNIER Sat. X.. 2°   T. de fortification. Ouvrages avancés, situés au… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • avance — AVANCE. s. f. L espace de chemin qu on a devant quelqu un. Il a tant de lieues, tant de journées d avance sur nous. Il court mieux que lui, il lui donnera dix pas d avance sur cent.Avance, se dit aussi De ce qui se trouve déja de fait, ou de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • avance — Avance. s. f. L Espace de chemin qu on a devant quelqu un. Il a tant de lieuës, tant de journées d avance sur nous. il court mieux que luy, il luy donnera dix pas d avance sur cent. Il se dit aussi, De ce qu il y a de fait ou de preparé dans une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Avancé — Avance Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Avance est un nom commun et le nom de deux rivières. Nom commun …   Wikipédia en Français

  • Avance — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase trailer (cine). En la industria de mecanizados por arranque de viruta se denomina avance, a la velocidad de penetración que tienen las herramientas de corte en la pieza que se… …   Wikipedia Español

  • avance — sustantivo masculino 1. Acción de ir o avanzar hacia adelante: El avance del ejército fue duro y difícil. 2. Resumen breve de noticias de actualidad: El locutor nos presenta un avance de las noticias que pueden oír a las tres. 3. Muestra previa… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • avancé — Avancé, [avanc]ée. part. Il a les significations de son verbe. On appelle, Fruits avancez, Les fruits hastifs, precoces. En ce mesme sens on dit. Un esprit avancé, les esprits trop avancez, avancez de trop bonne heure, ne reussissent guere. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Avance — bezeichnet: Avance (Fluss), Fluss in Frankreich, Nebenfluss der Garonne Avance (Durance), Fluss in Frankreich, Nebenfluss der Durance Avance Logic, US amerikanischer Computerhersteller Avancen machen ist eine gehobene Redewendung für anmachen ,… …   Deutsch Wikipedia

  • AVANCE — may refer to:*Avance, Basel*Valuegenesis …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.